LE SORT DES RETRAITÉS DE L'ÉTAT

                 LES RETRAITÉS ET LE COÛT DE LA VIE

Partie 2

 

Les retraités reçoivent une rente de retraite pour subvenir à leurs besoins. Notons en passant, que les retraités de l'État ont payé cette rente à même leur salaire et leurs conditions de travail lorsqu’ils étaient des employés actifs.

Leurs besoins et services sont pour la plupart essentiels. Logiquement, lorsque le coût de ces biens et ces services augmente, la rente devrait augmenter dans les mêmes proportions.

Passons en revue les tarifs de produits et services : électricité, contribution santé, médicaments, immatriculation, permis de conduite, assurances, essence, chauffage, téléphone, câble, internet, denrées alimentaires.

 

Lesquels n’augmentent pas ?

Lesquels sont superflus ?

Lesquels sont dans la catégorie du luxe ?

Adossons-leur la rente de retraite. Sans indexation, elle reste fixe. Il en résulte un écart grandissant chaque année, pouvant conduire à un appauvrissement injuste et désastreux.

Vaut-il mieux ne pas vivre trop vieux ?

 

Aline Couillard, retraitée de l'éducation

 

À suivre, partie 3: Ne pas augmenter les impôts

Commentaires

Larrivée

06.12.2020 14:32

Ce qui rend la vie + difficile c'est de devoir couper dans les dons et le bénévolat. Ce sont tjrs les + démunis qui souffrent de l'injustice

Derniers commentaires

12.10 | 20:13

Une analogie inspirée et inspirante qui traduit la réalité. Une transmission à trois vitesses est acceptable, à la condition d'engager la 3e vitesse et non de s'acharner à rester en 1ère vitesse...

03.10 | 11:56

J'aimerais voir ce texte publier dans les journaux:Presse Journal de Montréal ET DEVOIR Avons-nous voter pour l'ILLLUSION

03.10 | 04:28

Faisons appel au sens de justice du gouvernement qui sera élu demain.

02.10 | 23:27

Hélas il n'y a plus beaucoup d'espoir d'avoir la moindre indexation

Partagez cette page