Lever la main

 

LEVER LA MAIN

 

Le message de ce jour s’adresse à Monsieur Christian Dubé, président du Conseil du trésor du Québec.

 

Monsieur Dubé,

 

Les retraités de l’État se gardent bien de parler de leurs difficultés, ne trouvant pas d’oreille attentive. Depuis le début de la crise du Covid-19, ils ont écouté, ils ont entendu, ils ont attendu, ils ont espéré.

 

Ils doivent à regret lever aujourd’hui la main pour attirer votre attention et avoir un droit de parole. Ils veulent vous demander de l’aide.

 

Nombreuses sont les catégories de personnes qui ont reçu du soutien. Bravo !

 

Pour les retraités de l’État aussi, la situation est préoccupante. Qu’ils soient en résidences de personnes âgées ou dans leur logement habituel, ils font face à des dépenses additionnelles. Leur confinement a un coût, les ressources auxquelles ils doivent faire appel ont un coût.

 

Leur rente de retraite est leur salaire, mais au lieu d’être augmenté, il décroît quotidiennement, mensuellement, annuellement. Cet état de fait devient problématique et provoque un haut taux d’anxiété.

 

La main des retraités se lève pour rappeler qu’ils veulent continuer à vivre décemment.

 

Monsieur Dubé, les retraités vous interpellent. Tout en restant distancé à deux mètres, pouvez-vous vous approcher d’eux pour les aider ? 

C’est un souhait contagieux. 

 

Aline Couillard

Retraitée de l’éducation