Vœux aux prétendus «gras dur» pour 2017

Aline Couillard

En cette nouvelle année, que pouvons-nous souhaiter de mieux que la santé ? Le fonctionnement harmonieux de notre corps est une prémisse à notre joie de vivre et un attrait à la réalisation de nos projets, même les plus complexes.

 

Nous sommes en droit de faire aussi le vœu de la santé de nos finances. Notre pouvoir d’achat doit jouir du retrait préventif des coupures gouvernementales. Notre rente de retraite doit recevoir une cure de rajeunissement par l’indexation au coût de la vie. C’est le fruit des efforts de toute une carrière, nous l’avons méritée.

 

Ajoutons-y l’amour et le bonheur au quotidien et notre cocktail sera corsé à souhait.

 

Trinquons ensemble avec en tête l’espérance que le terme «gras dur» fonde dans la conversation tout comme la glace dans notre verre.

 

À la bonne vôtre,

 

Aline Couillard

Retraitée du RREGOP