En ce 29 mars 2017, les contribuables du Québec ont reçu une réduction d’impôt symbolique. Cet allégement fiscal est loin de compenser la perte du pouvoir d’achat des  retraités de l’État. Le décret de 1982 leur a imposé la désindexation de leur rente de retraite et ses effets, qui perdurent après plus de 34 ans, sont de plus en plus dévastateurs.

L’ADR s’investit avec force pour porter ce dossier à l’attention des élus à l’Assemblée nationale et trouver avec eux une solution à ce grave problème.

Les membres du Comité de retraite de l’ADR, auxquels se sont jointes des personnes-ressources, ont rencontré bon nombre de députés depuis plusieurs années. Voici les élus visités, de mai 2016 à aujourd’hui :

Pour la Coalition Avenir Québec  ( CAQ ) :

Le 6 mai 2016, madame Nathalie Roy, présidente du caucus du deuxième groupe d’opposition 

            Madame Roy a eu un accueil chaleureux, une écoute active et a promis de transmettre notre demande à son chef.

 

  

Viateur Sauvé, Nathalie Roy, Aline Couillard, Gaétan Morneau, Michel Gareau, Rémi Beaulieu.

 

 

Le 4 juillet 2016, monsieur François Bonnardel, porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière de finances

            Monsieur Bonnardel connaissait le dossier, il a pris connaissance des nouvelles informations que nous lui avons transmises et nous a rappelé qu’une fois au pouvoir, la CAQ sera davantage en mesure de régler ce problème. Il nous a assurés de son aide pour une rencontre avec le chef de son parti. 

 

 

Viateur Sauvé, Gaétan Morneau, Aline Couillard, François Bonnardel

 

 

Le 14 juillet 2016, monsieur Simon Jolin-Barrette, porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière de justice 

           Monsieur Jolin-Barrette a demandé beaucoup d’ informations sur la situation des retraités de l’État, il a démontré un grand intérêt à rester en contact avec des retraités et il a promis d’agir pour nous obtenir une rencontre avec le chef du parti CAQ.

Réal Jeannotte, Gaétan Morneau, Viateur Sauvé, Aline Couillard, Simon Jolin-Barrette

 

Le 17 octobre 2016, monsieur François Legault, chef du deuxième groupe d’opposition

            Monsieur Legault nous a accueillis chaleureusement, a écouté, questionné et soumis qu’il prendra le temps de valider nos données avant de prendre un engagement.

 Viateur Sauvé, Bernard Boyer, François Legault, Aline Couillard, Gaétan Morneau

 

 Pour le Parti québécois ( PQ ) :

 Le 21 février 2017,

Messieurs Jean-François Lisée,  chef de l’opposition officielle ;

                      François Gendron, troisième vice-président de         l'Assemblée nationale ;

                     Claude Cousineau, porte-parole de l’opposition officielle en matière de famille ;

                Guy Leclair, porte-parole de l’opposition officielle en matière de régimes de retraite ;

                Marc Bourcier, porte-parole de l’opposition officielle en matière de  travail.

 Lors de cette rencontre concertée, nous avons eu le sentiment d’avoir enfin réussi à démystifier les coûts faramineux invoqués par plusieurs intervenants pour bloquer toute solution. La vision réaliste en tout point que nous avons présentée sur le dossier indexation des rentes de retraite a capté l’attention des députés présents et suscité un vif intérêt pour trouver une solution satisfaisante.

 Les députés du PQ nous ont assurés d’un retour après avoir complété une étude plus approfondie de notre revendication. Une communication orale de leur part nous assure qu’ils en sont à valider le coût allégué de notre  demande.
Des développements devraient se produire sous peu.

 Viateur Sauvé, Gaétan Morneau, Jean-François Lisée, Aline Couillard, Liguori Larrivée

 Viateur Sauvé, Gaétan Morneau, François Gendron, Aline Couillard, Liguori Larrivée, Claude Cousineau

 Pour le Parti Libéral du Québec ( PLQ ) :

La tribune, mise sur pied par le Conseil du trésor, pour permettre aux retraités de donner leur point de vue sur les régimes de retraite, a regroupé les représentants des diverses associations de retraités, dont ceux de l’ADR.

 La première rencontre remonte à janvier 2016.

La tenue de la deuxième rencontre est toujours en attente.

 

Conclusion:

Pour l’ADR, la sensibilisation est accomplie. Elle demeure disponible pour des actions concrètes avant de se tourner vers la préparation de la campagne électorale d’octobre 2018.

 

Aline Couillard, présidente du Comité retraite de l’ADR

 

P.S. Vous qui lisez ce texte, la possibilité de joindre les rangs de l’ADR vous est offerte. Voir le site internet à :

http://wwwadr-quebec.org