L'indexation, partie 4

Une vraie représentante

L’ADR s’est comportée en vraie représentante.

L’ADR est toujours restée proche de ses membres. Elle les a entendus exposer leur situation et leurs préoccupations. Leurs besoins sont très variés, mais leurs attentes convergent vers un même point : leur rente de retraite doit absolument suivre le coût de la vie.

Nul besoin d’un cours étendu en finances pour comprendre qu’une rente, dont les calculs remontent à 10, 15, 20 ans et plus et dont le montant est resté le même durant toutes ces années, s’est rétrécie au point de rendre son bénéficiaire vulnérable.

Une occasion unique de trouver une solution équitable à ce problème s’est présentée aux retraités. Le Tribune des retraités (que l’on remarque bien ce nom) permettait de s’exprimer sur les enjeux des régimes de retraite des secteurs public et parapublic.

Enjeu majeur

Est-il plus important enjeu que celui de l’indexation des rentes de retraite? L’ADR l’a compris et elle s’est mise à l’ouvrage. Elle a structuré une demande chiffrée qui mettrait fin à l’appauvrissement des retraités et elle l'a déposée à la Tribune des retraités. 

Une première, selon la représentante du SCT qui a de plus ajouté que c’est parce qu’il a toujours été réclamé la pleine rétroactivité que ce dossier n’a jamais été réglé.

L’espoir s’était ravivé.

 

Aline Couillard

Retraitée de l’éducation

 

Une joute inattendue

(à suivre, 5e partie)